Cluster à l'hôtel de ville

On assiste actuellement à une recrudescence inquiétante du nombre de cas COVID-19 parmi les employés de l’hôtel de ville d'Hyères les palmiers. 

La « DIRCHEF », réunion des chefs de service, prévue le 29 mars a d’ailleurs dû être annulée pour cette raison ; la directrice générale des services, Myriam BIVILLE, étant elle-même positive à la COVID-19. Nous tenons d'ailleurs à lui souhaiter, au nom de toute l'équipe du gabian déchaîné, un prompt et complet rétablissement.

Il est toutefois regrettable qu’avec 3 médecins (les docteurs Francis ROUX, Marie-Paule PRESTAT et Thomas PHILIP) et un ancien directeur de centre hospitalier (Rémy THIEBAUD) dans l’équipe municipale, des mesures sanitaires plus efficaces n’aient pas pu être prises afin de mieux protéger les employés municipaux.

Il est également totalement incompréhensible, dans le contexte actuel, que certains de nos élus, dont le premier magistrat de la commune lui-même, aient pu jusqu’à présent se déplacer librement dans les différents services de la mairie, sans être obligés de porter leurs masques.

Un premier signal d’alarme aurait pourtant dû être déclenché en décembre dernier lorsqu’on avait frôlé la catastrophe, au cours du repas de fin d’année du service « Espaces verts », qui réunissait une bonne cinquantaine d’employés municipaux (bien loin des 6 adultes autorisés pour les fêtes de Noël) et où un des participants, fils d’un des proches collaborateurs du maire, avait invité le triste virus à la table des festivités… 

Plutôt que de prendre toute la mesure de cet incident et de sensibiliser davantage les personnels au respect des gestes barrières, l’affaire a purement et simplement été étouffée, comme l’espérait sans doute également le conseiller municipal Thomas PHILIP pour les doses de vaccin jetées au forum du Casino le 24 janvier dernier.

Mais c’était sans compter avec les journalistes de la chaîne VAR AZUR qui, près de deux mois après les faits, sont finalement parvenus à briser l'omerta et à révéler au grand jour l’affaire des 100 doses jetées.

Lors du reportage, nous avons assisté à un grand moment de télévision (disponible en replay) au cours duquel le fonctionnaire Fabrice WERBER, directeur de la prévention et de la sécurité à la ville d’Hyères, visiblement gêné de devoir répondre à la place des élus, admettait du bout des lèvres un dysfonctionnement du frigo de stockage des vaccins qui démontrerait, selon lui, une bonne préparation de la commune !

Parfaite illustration de la méthode Coué appliquée à la mairie d’Hyères.

Quant à l'élu concerné, le docteur Thomas PHILIP, conseiller municipal en charge de la sécurité sanitaire et de la santé, apparemment très actif sur les réseaux sociaux, nous regrettons qu'il n'ait pas déployé autant d'énergie à exercer correctement son mandat d'élu qu'il n'en a mis sur facebook à accuser notre blog de propager de fausses informations.

De par sa fonction, il ne pouvait décemment pas ignorer la situation sanitaire au forum du casino et savait donc pertinemment (à moins d'être un de ces élus fictifs) que les informations que nous communiquions étaient parfaitement avérées.

Nouveau venu sur la scène politique hyéroise, Thomas PHILIP a sans doute été à bonne école puisqu'il utilise malheureusement déjà toutes les vieilles ficelles politiciennes; n'hésitant pas à crier à la fake-news quand il est pris en défaut, plutôt que de jouer la carte de la transparence, à laquelle ont légitimement droit tous les hyérois.

La vérification des fake-news, c'est le travail des journalistes (du moins ceux qui s'en donnent la peine) et le travail du docteur PHILIP, c'est d'assurer la sécurité sanitaire des habitants et des employés communaux, chacun son métier !

Alors, puisqu'il souhaite visiblement faire notre travail, nous allons donc faire le sien et nous interroger sur ces masques délivrés à certains services municipaux (notamment aux animateurs du service « Jeunesse ») dont on peut pourtant lire sur leur emballage qu’ils ne sont efficaces que contre les poussières et la pollution...

Emballage d'une des boites de masques de protection
mises à disposition des employés par la mairie d'Hyères


Notice d'utilisation sur l'emballage des masques HOCO

Aucune indication sur l’homologation CE (obligatoire), le type de masque (chirurgical, FFP,...) ou bien encore sur le taux de filtration bactérienne (>94% pour commencer à être protégé du virus) mais on peut lire, en revanche, sur la notice qu’ils sont…. économiques.

Serait-ce finalement le seul critère retenu par la commune pour l'achat de ces masques ?

Faut-il d'ailleurs y voir une des causes de contamination des personnels communaux et notamment du service « Jeunesse » ?

Avec tous ces couacs à répétition, qui remettent en question la sécurité sanitaire de notre commune, et cette absence flagrante de transparence, il ne faut donc pas s'étonner si des voix s'élèvent aujourd'hui pour demander la démission de Thomas PHILIP...

Posts les plus consultés de ce blog

Massacre à la tronçonneuse sur la Presqu'île de Giens

8 à 0

Vente du Guillaume Tell et de la Coupole