Articles

Affichage des articles du 2022

Un nouveau dir'cab à Hyères

Image
Suite au départ du cabinet du maire de Grégory Audibert la semaine dernière,  coïncidant presque jour pour jour avec celui de sa mère, Edith, de l'Assemblée Nationale, le nom de son successeur au 5ème étage de l'hôtel de ville circule déjà depuis plusieurs jours sous le manteau. Et contre toute attente, ce n'est pas du côté du népotisme qu'il faut aller chercher cette fois-ci le prétendant, mais plutôt du milieu du journalisme. Après Philippe Courtois, ancien directeur départemental de Var Matin embauché au cabinet d'Hubert Falco (lire ici  notre article à ce sujet), ce serait effectivement au tour d'un autre journaliste de 53 ans, ancien chef de la rédaction sportive de Var-Matin, d'être maintenant débauché de notre Pravda locale pour intégrer le cabinet du maire d'Hyères les palmiers. Bien évidemment, si cette nomination au poste de directeur de cabinet était confirmée, cela porterait à nouveau un sérieux coup dur à la liberté de la presse locale... Av

Une AOC 100% hyéroise

Image
De la Figue violette de Solliès à la châtaigne de Collobrières, en passant par la truffe du Haut-Var, le miel, l'huile d'olive ou bien encore les vins d'appellation « Côtes de Provence », notre région est célèbre et reconnue pour la richesse de son terroir et la qualité de ses produits locaux. Troisième commune du Département, il manquait pourtant jusqu'alors à Hyères sa propre AOC et, contre toute attente, ce n'est pas du côté du « violet d'Hyères » (artichaut local) ou de la fleur coupée (Hyères en est la Capitale Ndlr) , qu'il faut chercher ce label mais bien du travail acharné de deux entreprises qui sont peut-être bien en train de réussir le pari audacieux de labelliser la première AOC 100% hyéroise . Leurs noms, vous les connaissez sans doute déjà car ils s'affichent désormais dans toute notre commune, mais vous ne saviez peut-être pas qu'ils utilisaient tous deux sensiblement les mêmes méthodes de production et surtout un cahier des charges

Plaisance : Hyères coule à pic

Image
Le palmarès des 100 premiers ports de plaisance en France Métropolitaine vient d’être publié dans le magazine « Voile Magazine » de juin 2022. Avec plus de 500.000 utilisateurs, le site internet « NAVILY », à l’origine de ce classement, se base sur 5 critères pour départager les principaux ports de plaisance français des 3 façades littorales : la présence de commerces à proximité, l'intérêt touristique, les services, la qualité de l'accueil et la propreté. La bonne nouvelle, c’est que Hyères apparait bien dans le classement national des 100 principaux ports français. La mauvaise, c’est qu’il vous faudra commencer par la fin si vous voulez rapidement trouver Hyères dans ce palmarès. Le Port Saint-Pierre est en effet relégué dans les profondeurs abyssales du classement, lanterne rouge de la compétition, à la 100 ème  et dernière place du palmarès avec une note globale de 3,23/5 bien éloignée de l’excellent 4,89/5 du Port de Cannes. Intarissable lorsqu’il s’agit de vanter la situ

Le Laboureur et l'Olivier

Image
Décidant un beau jour de planter, Près de son Château des Oliviers, Un Bourgmestre engagea Laboureur, Et lui confia ce dur labeur.   Coupez, taillez, allez-y gaiement, Dit-il alors au Paysan. Surtout, ne ménagez point vos efforts, Que nous récompenserons à prix d’Or. Et faites Fi du Site Classé, Rien n’est trop beau pour mes Oliviers.   Le Laboureur s’exécuta. Branches, bulbes, racines, il défonça, A grands coups de chenillette, Bien plus rapide que les biquettes, Qui, trottant toutes d'un pas égal, Regagnèrent le Conseil Municipal. Et nos amis de la Forêt, Faute d'abri s'en sont allés. Chauves-souris, Hérissons, Grenouilles, Partirent alors en Grande Vadrouille, Se réfugier avec peu d'espoir, Dans la verdure des giratoires. Aux Manants qui s’en émurent, il rétorqua : « Pour votre bien, on œuvre là. Pensez à tous ces feux dans le Pays, Nous luttons contre les incendies ! Allez, ne jouez point les trouble-fêtes, Sans œufs cassés, point d’omelette ! ». L’argument s’entend

Giran arbitre du Mercato

Image
Lundi dernier, dans un nouveau billet d'humeur sur Facebook, Jean-Pierre Giran se positionnait en arbitre du Mercato pour les prochaines élections législatives. Fort de ses quarante années d'expérience en tant qu'élu, il y dénonçait  tous ces transfuges politiques sans vergogne qui soutiennent un autre candidat que celui de leur parti ; n'hésitant pas à pactiser aujourdhui avec leurs anciens adversaires politiques. Communiqué Facebook du 9 mai 2022 Après son communiqué de presse de la veille, dans lequel il reprochait à Isabelle Monfort d'avoir rompu « avec le devoir d'unité et de loyauté qui fonde la majorité » , cette nouvelle salve sur Facebook pourrait-elle être dirigée, à demi-mots, contre Hubert Falco lui-même ? Car,  si Isabelle Monfort, cheffe de file du parti « Les Centristes » dans notre commune, est élue au sein d'une majorité plurielle qui n'a jamais mis en avant l'étiquette LR dans sa profession de foi, il en va tout autrement d'

Changement d'horizon pour Isabelle MONFORT

Image
Exit Alexandre ZAPOLSKY, pressenti pour un maroquin ministériel, c'est Isabelle MONFORT, conseillère municipale, métropolitaine et présidente du Parc National de Port-Cros, qui est officiellement investie, depuis jeudi dernier, pour les élections législatives sous l'étiquette "Renaissance" avec, comme suppléant, Hervé STASSINOS, maire du Pradet. Cette nomination ne manqua pas de provoquer hier le courroux de Jean-Pierre GIRAN, chantre de la pensée unique, qui lui retira aussi sec toutes ses délégations hyéroises en lui demandant, assez comiquement, de renoncer elle-même à toutes celles qu'il ne pouvait pas lui retirer. Et Isabelle, qui eut la délicatesse d'appeler Jean-Pierre dès l'annonce de son investiture, en fut quitte pour une bonne volée de bois vert dans un langage qu'on nous rapporte assez fleuri, sans doute à l'image de celui qu'il employa envers Edith lors de l'inauguration du musée de la Banque de France (lire à ce sujet notre ar

Fin de match pour l'Espace 3000 ?

Image
C’est une véritable hécatombe qui s’abat actuellement sur Hyères puisque, après la fermeture du gymnase des Rougières le 23 septembre 2021, suite à des problèmes de stabilité du bâtiment, c’est maintenant au tour de l’Espace 3000 de fermer ses portes au public pour raisons de sécurité, et ce jusqu’en 2025, dans le meilleur des cas. L’arrêté municipal du 29 mars 2022, affiché devant le bâtiment, précise que la décision a été prise suite à un diagnostic récent de la charpente qui met en évidence une « dégradation importante des pieds d’arcs » , des « déformations dues au pourrissement du bois » , des « fissures traversantes de la majorité des poutres du faîtage » et des « déformations d’éléments secondaires de la scène » qui traduisent des « déformations récentes de la charpente » . Découvre-t-on le problème seulement aujourd’hui comme le laisse sous-entendre le mot « récent » dans l’arrêté municipal ou y avait-il déjà eu des signes avant-coureurs de la dégradation de la charpente ?

Ayons foi en la parole publique

Image
E n France, près de 70% des français ont un sentiment négatif à l’égard de la classe politique, selon le baromètre annuel de la confiance politique publié par l’institut SciencesPo CEVIPOF ; ce sentiment pouvant aller de la méfiance (39 %) à la peur (4 %) en passant même par le dégoût (17 %). Cette défiance vis-à-vis des dirigeants  politiques, le maire d’Hyères les palmiers, Jean-Pierre GIRAN, s’en est légitimement ému lors du conseil municipal du 17 décembre dernier où il déclarait :  « on est dans une configuration où les paroles ne comptent pas. Il y a une sorte de défiance généralisée. C'est terrible mais c'est comme ça.  ». Extrait du conseil municipal du 17/12/2021 Nous ne pouvons que lui donner raison et il est effectivement urgent, à quelques jours du deuxième tour des élections présidentielles, de redonner foi aux citoyens en la parole publique car la situation actuelle est devenue gravissime : 65% des personnes sondées estiment en effet dans cette même étude que