Articles

Frigo de FALCO : juste d'Hubert dans les épinards

Image
Notre client est un homme comme les autres, aux fins de mois parfois difficiles, qui ne pensait pas à mal en venant prendre ses repas au conseil départemental qu'il a présidé pendant plus de 8 ans.  Juste le moyen pour lui de mettre un peu d'Hubert dans les épinards... C'est la stratégie de défense que pourraient adopter les avocats d'Hubert FALCO, lors du procès qui devrait débuter le 1er février prochain au tribunal correctionnel de Marseille, dans l'affaire dite du frigo de FALCO. Simplement  « un bol de riz et une tranche de jambon »,  that's all what Hubert eats, comme le plaidait à l'époque Marc GIRAUD (ancien président du département Ndlr) dans les colonnes du Canard Enchaîné. Mais le Procureur, qui n'a visiblement pas l'intention de se faire prendre pour un jambon, pourrait bien avoir Hubert et l'argent d'Hubert ; 55 000 € ayant en effet déjà été saisis à titre conservatoire sur le compte bancaire de l'ancien président du départ

Après moi le déluge

Image
Peu de monde ce jeudi 13 septembre 2022 à la mairie de la Crau, une petite trentaine de personnes tout au plus, une seule association hyéroise et surtout aucun élu de la cité des palmiers (sic) pour répondre à l’invitation du maire Christian SIMON pour la présentation du PAPI (Plan d’Actions pour la Prévention des Inondations) des Petits fleuves Côtiers Toulonnais (PAPI PCT) auquel est désormais rattaché le Roubaud. Ce désintérêt des administrés et surtout de nos « responsables » politiques pour la chose hydraulique n’est malheureusement pas étonnant car la nature humaine est ainsi faite : après une catastrophe telle que les inondations meurtrières qui ont endeuillé notre département en 2014, un de nos réflexes archaïques est d’oublier pour nous protéger. Alors, on oublie tout, sous le soleil de la Métro, et notamment les promesses faites par nos dirigeants sous le coup de l’émotion. Puis on retourne tranquillement vaquer à nos occupations, en se surprenant même à rêver à des jour

Sacrée limonade sur Gambetta

Image
Ce que l'e-commerce, l'Avenue 83, la crise des énergies, l'inflation galopante ou bien encore le Covid-19 n'avaient pas réussi à faire, la requalification de l'avenue Gambetta pourrait bien y arriver à elle seule : sonner le glas du commerce de centre-ville. Premiers impactés par les travaux menés actuellement par Var Aménagement Développement (6 à 7 millions d’euros financés par la commune) , les commerçants du bas de cette célèbre avenue hyéroise ont vu ces derniers mois leur chiffre d'affaire fondre comme neige au soleil ; chutant pour les uns de plus de 65% et obligeant les autres à augmenter leurs heures d'ouverture ou bien encore renoncer à leur jour de repos hebdomadaire afin de compenser (en partie seulement) le manque à gagner. Sitôt les dalles enlevées sur les trottoirs, tranchées, barrières et gravats ont en effet vite dissuadé bon nombre de leur clientèle à mobilité réduite de venir tenter un « col du fémur »  en se risquant à aller acheter leur

Une opposition en carton pour le roi du béton ?

Image
Elle s’est levée et a quitté la séance du conseil municipal. Plutôt que d’accorder une interview à Var-Matin ou même à BFM Toulon Var, c’est de cette façon que Chantal PORTUESE a choisi de dénoncer symboliquement l’agression dont elle a été victime le 1 er octobre dernier à Giens. En début de séance, elle a voulu s’expliquer devant ses collègues sur les raisons de son futur départ, mais ses premiers mots, sans doute maladroitement prononcés pendant l’appel des élus, ont vite été étouffés par la voix de basse du maire ; celui-ci prétextant le respect de l’ordre du jour pour pouvoir la contraindre une nouvelle fois au silence, cette fois-ci par l’autorité de sa fonction plutôt que par la force de ses mains d’homme. Quelques minutes auparavant (peut-être un peu trop tardivement ?) , elle avait informé certains de ses collègues de l’opposition de son intention ; ces derniers l’ayant alors garantie de leur soutien. Tout comme ils l’avaient également assurée de leur solidarité lors de sa

Clap de fin pour GIRAN plage ???

Image
Telle la houle, les affaires d’attributions litigieuses de lots de plages reviennent régulièrement s’échouer sur les bancs des tribunaux varois. A Saint-Cyr sur mer, une première vague a déferlé en janvier 2021 ; condamnant le maire, Philippe BARTHELEMY, pour délit de favoritisme envers deux sociétés de restaurants de plages dont celle du fils de Jean-Pierre GIRAN qui avait obtenu, par on ne sait quel heureux hasard, l’excellente note de 20/20 malgré un dossier de candidature incomplet (lire à ce sujet un de nos précédents  articles ) . La commune avait été condamnée par le tribunal correctionnel de Toulon à verser 15 000 € d’amende tandis que le maire tout déconfit (d'intérêts) écopait quant à lui de 15 000 € avec sursis. Le 29 août dernier, une nouvelle lame de fond s’abattait cette fois-ci sur la cour administrative d’appel de Marseille qui devait statuer sur l’annulation de l’attribution des dites concessions de plage. En effet, grâce à un savant mille-feuille législatif t

L'Anna n'a pas fait long feu

Image
En cuisine, le coup de feu, c'est souvent avant le service. Mais au restaurant l'Anna, c'est plutôt le dimanche, jour de fermeture du restaurant... Que s'est-il donc passé à 3 heures du matin, dans la nuit du 25 au 26 septembre dernier, lorsqu’un incendie s’est déclaré rue du Soldat Bellon à Hyères, dans la salle et les cuisines du restaurant l’Anna ( anciennement restaurant de la Coupole ) ? Et comment le restaurant a-t-il pu se transformer en fournaise sans que justement personne ne soit aux fourneaux ? Ce sont les questions auxquelles devra répondre maintenant la police scientifique. A priori, selon des sources proches de l’enquête, l'hypothèse d'un banal accident de banane flambée semble d'ores et déjà écartée puisque les techniciens ont dénombré pas moins d'une dizaine de départs de feu dans le restaurant avec présence de traces d'hydrocarbures. Et, si nos informations sont exactes, les enquêteurs recherchent activement un individu aperçu sortan

Une élue hyéroise agressée

Image
C'était une belle matinée ensoleillée de septembre. Tout le monde s'apprêtait, ce samedi matin-là, à inaugurer en grandes pompes les travaux de requalification et d'embellissement du centre du village de Giens. Discours du maire à Giens (1er octobre 2022) L'Arbanenco au grand complet était au rendez-vous, en costume traditionnel provençal, sur le parvis de l'église Saint-Pierre tandis que la fanfare battait son plein de l'autre côté du trottoir. Seule élue de l'opposition à avoir répondu présente à l'invitation, Chantal PORTUESE croisa Jean-Pierre GIRAN qui la salua d'un signe de tête ; les tensions du dernier conseil municipal, où l'élue réclamait au maire des excuses publiques pour ses propos injurieux envers les « connards », semblaient déjà bien loin. Chantal PORTUESE, élue d'opposition Mais c’était sans compter avec le tempérament volcanique de notre premier Magistrat qui se ravisa et revint finalement sur ses pas. Là, sous les yeux