Articles

Quand LELIEVRE illumine nos nuits

Image
Ce soir-là, tandis que la chaleur peine encore à se dissiper, des détonations aussi soudaines que fracassantes brisent le silence de la nuit; tirant en un instant les hyérois de leur torpeur estivale. Serait-ce le débarquement tant annoncé de la Cour des Comptes, ou bien un énième règlement de compte à Valdé Corral ? Fausse alerte : ce n'est que notre restaurateur préféré qui s’improvise artificier; délaissant pour un temps bombes (glacées) et bouquets (garnis) de son hameau des Pesquiers pour nous offrir un véritable festin des yeux, nous servir un banquet de lumières, nous régaler de feux d’artifices alléchants au risque toutefois de crépir le ciel d’une nuée de gerbes multicolores, si le spectacle s'avèrait trop copieux... Et bien qu’il tienne évidemment à garder secrète sa recette pyrotechnique, notre croqueur de carottes en chef accepte bien volontiers de livrer à nos fidèles lecteurs un de ses ingrédients fétiches : la poudre de flageolet, idéale selon lui pour aider l

6 juin : la CRC débarque à Hyères

Image
Aux premières lueurs de l'aube, ce 6 juin, l'armada des navires de la CRC s’approche de la rade des îles d'or. C'est le jour GI choisi par la Cour Régionale des Comptes (CRC) pour débarquer dans la baie du cochon, après de longs mois passés à planifier méthodiquement l'opération. L'annonce, transmise discrètement sur les ondes de Radio Lavabo, a réussi à passer sous les radars ennemis et c'est déjà pour eux une première victoire.  «  Aux sanglots longs des violons de l'automne  »  succède un autre message codé que la résistance ne tarde pas à décrypter. «  Les carottes sont cuites  », c'est le signal choisi pour annoncer le lieu du débarquement. Celui-ci aura lieu à l'Ayguade, plage qu'avait déjà choisi le roi Saint-Louis à son retour de la 7 ème croisade. Mais, au dernier moment, en raison d’un fort vent d’est, la flotte magistrale doit finalement changer de cap et les barques s'échouent en face de l'aéroport, sur la plage de Maf

GAB NEWS (mai 2024)

Image
La métropole recrute L’incarcération de 3 de ses narco-employés dans l’affaire « Hyères Cocaïne » chamboule quelque peu les projets de la Métropole, obligée de recruter dans l’urgence de nouveaux agents pour l’antenne hyéroise de son (tristement célèbre) service « Déchets - Propreté ». Car, d 'ordinaire, les embauches se font plutôt quelques semaines, voire quelques jours avant une élection municipale... Si un des 3 postes vacants de balayeur au Val des Rougières vous intéresse (sachant qu’un 4 ème poste pourrait prochainement se libérer à l’issue du contrôle judiciaire du dernier protagoniste), que vous avez le sens du commerce (parallèle), que vous aimez travailler en bande organisée, que vous êtes polyvalent (vous devrez pouvoir rapidement sauter de la coke à l’âne, de la balayeuse à la blanchisseuse, du karsher à la kalach, du sac poubelle de 100 litres jusqu’au plus petit sachet d’un gramme), envoyez rapidement lettre de motivation et casier judiciaire au service des ressourc

Centre Commercial du Nautisme : quand ANTICOR s'emmêle

Image
Le Centre Commercial du Nautisme sur le port d’Hyères, un dossier sulfureux qui colle depuis bientôt 6 ans à la municipalité comme un vieux chewing-gum à la semelle d’une chaussure. Bien qu’elle ait déjà fait l’objet de plusieurs articles dans le journal local, de 3 signalements au procureur de la République et qu’elle soit aujourd’hui sur le bureau du procureur général du parquet financier de Paris, nous avons souhaité vous présenter cette histoire sous un éclairage inédit. Voilà comment l’association ANTICOR s’est retrouvée mêlée au dossier du CCN. Notre histoire commence en 2018 avec la requalification de la base nautique et du Centre Commercial du Nautisme sur le port d’Hyères, un marché public dont le montant total s'élève tout de même à environ 6 millions d'euros. Pendant plus de dix-huit mois, le chantier traîne en longueur tandis que les commerçants du port se désespèrent ; constatant au fur et à mesure de l’avancement du projet d’inquiétantes malfaçons voire même de

Gambetta : un rond-point qui ne tourne pas rond...

Image
Le code de la route autorise les véhicules à faire une marche arrière lors d'une manœuvre pour faire un créneau, se ranger en épi, stationner en bataille, éviter un obstacle ou, dans certaines s ituations de circulation dense ou de blocage, pour permettre à d'autres véhicules de passer ou faciliter le mouvement général du trafic. Mais nous avons eu beau éplucher le code dans tous les sens (qu’ils soient uniques ou même interdits), à aucun moment il n'est précisé qu'on puisse reculer dans un rond-point, a fortiori lorsqu'on est seul à y circuler. C'est pourtant la mésaventure qui vient d'arriver vendredi dernier à un bus du réseau Mistral dans lequel se trouvaient des responsables techniques de la commune, des pompiers, des agents de la police municipale et du réseau Mistral ; tout ce gratin étant réuni ce matin là pour un « city tour » des travaux de requalification du centre-ville, plus exactement une visite officielle de sécurité avant l'ouverture à