Les absents (n')ont (pas) toujours tort

Le Baron Pierre de Coubertin avait pour devise « l'important, c'est de participer ».

Pour François CARRASSAN, ce serait plutôt l'inverse...

A 73 ans, le troisième adjoint de la ville d’Hyères grimpe en effet une nouvelle fois sur la plus haute marche du podium, médaille d'or 2021 toutes catégories de l'absentéisme au conseil métropolitain avec un score tout simplement ahurissant de 71,4 % d'absences ; fraca(rra)ssant tous les précédents records établis.

Fort logiquement, ce compétiteur dans l'âme se voit récompensé (par le contribuable) d'un prix à la hauteur de sa remarquable performance puisque, si on ramène ses indemnités au nombre d’heures réellement passées dans l’hémicycle toulonnais, c'est une substantielle gratification de plus de 2 178 € / heure qui est ainsi octroyée à notre champion incontesté de l'inaction.

Mais, s'il en est arrivé là, ce n'est évidemment pas le fruit du hasard, mais bien un travail de longue haleine, entrepris il y a près de trois décennies lorsque, refusant de sacrifier femme et enfants, il leur jura de ne jamais être un politiCARD A 100 % ; préférant sans doute, en fidèle disciple de Sénèque, faire l'éloge de l'oisiveté plutôt que de subir tous ces conseils métropolitains aussi futiles qu'harassants.

Economiser son temps et son énergie, c'est une discipline à laquelle s'astreint également notre vigneron philosophe dans sa vie quotidienne. Et c'est ainsi, qu'à l'instar de bon nombre de ses illustres collègues, d’Albert EINSTEIN à Karl LAGERFELD, en passant par Steeve JOBS ou bien encore Barack OBAMA, notre gentleman-farmer fait preuve, dans le choix de ses vêtements, d’une constance stylistique qui lui évite toute fatigue décisionnelle.

Voilà comment le costume en velours est devenu pour lui un accessoire incontournable qu'il porte en toute circonstance et quelle que soit la saison,  sa marque de fabrique en quelque sorte, comme le sont sans doute également, mais dans un tout autre registre, ses fameux « n'est ce pas » dont il ponctue généreusement la plupart des phrases de ces laius, pour le plus grand plaisir de son auditoire.

Au palmarès de cette école buisson'hyères, celui qu'on surnomme affectueusement « l'homme invisible » à la Métropole, devance deux de ses autres collègues hyéroises, Edwige MARINO (4ème adjointe) et Véronique BERNARDINI (2ème adjointe), qui terminent ex-aequo dans cette compétition avec un résultat plus qu'honorable de 42,9 % d'absences.




Et c'est à la faveur du nombre de procurations données à leurs collègues métropolitains à l'occasion de leurs régulières absences, que nos deux élues arrivent finalement à se départager ; Véronique BERNARDINI coiffant au poteau Edwige MARINO pour se hisser sur la deuxième marche du podium.

Le peu d'assiduité de nos deux élues est la preuve incontestable que la parité est en bonne voie dans le monde politique et que la femme est bien en passe de devenir l'égale de l'homme, comme le prédisait déjà Françoise GIROUD il y a près de quarante ans de cela.

Certes, ils échouent au pied du podium mais saluons tout de même la belle performance d'Isabelle MONFORT et de Jean-David MARION avec un absentéisme prometteur de 28,6%. Mais, s'ils souhaitent un jour accéder aux plus hautes marches de notre classement, il ne faudrait pas qu'ils s'endorment sur leurs lauriers et qu'ils progressent encore dans l’art subtil du dilettantisme.

Lanternes rouges de cette compétition, avec un score bien décevant de 14,3%, très éloigné du record d'absentéisme qui vient d'être homologué, Chantal PORTUESE, Jean-Pierre GIRAN, Francis ROUX et Laurent CUNEO remportent collégialement le bonnet d’âne de notre palmarès à l’envers, en espérant qu'ils sachent se ressaisir rapidement…

Le mot de la fin revient évidemment au vainqueur qui, modeste dans le triomphe comme il l’est dans la vie, déclare sobrement « n’y être vraiment pour rien ».

Et notre épicurien de savourer simplement sa victoire, en CARRASSAN peut-être secrètement l'espoir de faire encore mieux l'an prochain ???

Posts les plus consultés de ce blog

Massacre à la tronçonneuse sur la Presqu'île de Giens

8 à 0

Vente du Guillaume Tell et de la Coupole