Série noire sur le Port d'Hyères

C’est une véritable malédiction qui semble s’abattre sur le Port d’Hyères. Après les malfaçons à répétition au Centre Commercial du Nautisme, c’est en effet maintenant au tour de la station carburant de la Capitainerie de donner des sueurs froides aux services techniques municipaux.

Hier, un des murs d’enceinte (14 mètres de long sur 3,5 mètres de hauteur) en béton préfabriqué s’est en effet écroulé sans crier gare et ce sont alors plus de 30 tonnes de matériaux qui ont déferlé sur le camion grue situé à proximité, fort heureusement sans qu’il n’y ait de victimes à déplorer ; le mur étant miraculeusement stoppé dans sa course folle par la benne du camion.




Ces travaux intervenaient dans la cadre de la réfection de la station carburant du Port où un sarcophage en béton a été construit autour de deux nouvelles citernes de 100 m3 chacune (les précédentes étaient enterrées Ndlr) ; du sable étant interposé entre les citernes et les parois en béton afin de contenir toute fuite éventuelle de carburant.

Selon les premières informations que nous avons pu recueillir, il s’agirait d’une erreur humaine : le sable aurait été déversé trop brusquement par le camion grue dans le sarcophage dont un des murs, insuffisamment étayé, n’aurait pas résisté à la pression.

Accouru sur place pour constater les dégâts, la mine si terne de David GIRARD, représentant du cabinet du maire, traduisait tout à la fois son impuissance et son découragement.

Car c’est un nouveau petit grain de sable qui vient s’ajouter à la série noire des travaux du Port.

Concernant la responsabilité et l’indemnisation des dégâts, souhaitons qu’il n’y ait pas ici non plus, comme au Centre Commercial du Nautisme, de querelles de bac à sable...

Posts les plus consultés de ce blog

Massacre à la tronçonneuse sur la Presqu'île de Giens

8 à 0

Vente du Guillaume Tell et de la Coupole