L'association des amis du maire coule à pic

Dimanche 2 juillet, l'association « les amis du maire d'Hyères » réunissait à midi ses adhérents pour un apéritif dînatoire. Pas moins de 400 invités étaient attendus et, pour l'occasion, Eric GIRARDO, l'adjoint aux travaux, s'était remis aux fourneaux pour assurer le service de traiteur.

Tout avait été méticuleusement préparé afin de gommer l'image sulfureuse de ces dernières années, à commencer par le choix du lieu, beaucoup plus neutre qu'à l'accoutumée... Après le clan URSINI et les époux EL MEDJERI, cette année en effet pas de mafieux pour les accueillir mais un châtelain en revanche, Christophe GAUTIER, propriétaire du château des Anglades situé quartier de la Couture.

Malheureusement, quand ils ne peuvent pas aller s'encanailler chez les gangsters, il faut croire que les amis du maire se font un peu tirer l'oreille pour aller soutenir leur leader. Car si on enlève les membres des familles GIRAN et BRUNO et les quelques élus craurois présents, ils étaient tout au plus 90 à avoir répondu à l'invitation du nouveau président de l'association, Jean-Marc GELY (qui succède à l'ex-députée Edith AUDIBERT).

Quelle déception quand on pense qu'ils étaient 500 à 600 participants les années précédentes ! Et surtout quelle désolation que cette grand-messe giranique se soit finalement transformée en naufrage du Titanic...

Très pro, le capitaine GELY est resté jusqu'au bout aux commandes du bâtiment en perdition; spectateur impuissant de tous les rats quittant le navire mais continuant malgré tout dans la tourmente à faire bonne figure devant les invités.

Mais dans quel monde vivons-nous si la perspective d'un repas à l’œil ne suffit plus aujourd'hui à Jean-Pierre GIRAN pour mobiliser ses troupes ? Et quel gâchis quand on pense qu'Eric GIRARDO est reparti avec ses glacières pleines sous le bras...

Afin de juguler cette hémorragie d'adhérents et tenter de redorer son image dans l'opinion publique (bien écornée il est vrai ces dernières années par toutes ses frasques), notre Dépité Maire, probablement inspiré par le récent coup de com' de Marlène SCHIAPPA, aurait décidé en désespoir de cause d'accorder lui-aussi une interview vérité au journal « PLAYBOY » dans laquelle il a bien l'intention de se mettre littéralement à nu face aux (é)lecteurs.

Mais cela suffira-t-il pour 2026 ?




Posts les plus consultés de ce blog

Le Clan du Saint-Cyrien : Partie 1

La boulangerie PASTOR baisse définitivement le rideau

Ma cabane au Canebas