On a testé pour vous.... la piste cyclable de l'avenue Décugis

Nous étions très impatients d’essayer cette nouvelle piste cyclable aménagée sur l’avenue Alfred Décugis !!!

Pour tous les amoureux de la petite reine et les inconditionnels des modes doux de transport, c’est en effet un nouveau moyen de relier la ville aux plages.

Pour être tout à fait exacts, il ne s’agit pas vraiment d’une piste cyclable mais plutôt d’une voie partagée entre les cyclistes et les piétons.
Mais dans les faits, c’est quasiment la même chose…

Il faut avouer qu’elle a de la « gueule », cette piste cyclable, à l’ombre des pins, avec ses bancs en bois et ses belles perspectives sur l’avenue Décugis bordée d’exploitations agricoles.


On a déjà un peu l’impression d’être partis en vacances, du côté des Landes, avec toutes ces aiguilles de pin qui jonchent le sol.

Malheureusement, on s’aperçoit vite qu’il n’y a pas que des aiguilles de pin sur le sol, également constellé de détritus divers et variés.
Certes, il y a des poubelles mais ce dimanche matin, elles n’ont visiblement pas été vidées.
Dommage, car ça gâche un peu le plaisir de s’asseoir sur les nombreux bancs en bois aménagés le long de la promenade.

Alors que sur le Tour de France, les supporters ont droit aux goodies…

Ici, il faudra plutôt vous contenter de canettes de bière et de bouteilles en plastique vides, de masques FFP2 usagés (et parfois quelques autres surprises) qui jonchent le sol et le caniveau.
Voire même parfois le surplus de bitume ayant servi aux travaux de la voirie.
Ce n’est pas vraiment une belle image donnée aux touristes et ça dénote un manque cruel de finitions...

Après une échappée de plusieurs centaines de mètres, le peloton nous rattrape au niveau du point de vente d’un producteur local, où la piste cyclable est interrompue par un panneau « Cédez le passage » pour permettre aux clients d’accéder à l’avenue Décugis.

Cette halte est d’autant plus surprenante qu’elle est en contradiction avec l’article R 415- du code de la route qui précise que tout conducteur « doit céder le passage aux cycles et cyclomoteurs circulant dans les deux sens sur les pistes cyclables qui traversent la chaussée sur laquelle il va s’engager ».
A moins que cette réglementation ne s’applique pas aux voies partagées ???

Ce n’est pas le seul endroit où la sécurité de cette nouvelle voie nous inquiète car, à six endroits différents le long de la piste cyclable,  on constate déjà que les barrières en bois sont défoncées.


Deux d’entre elles ont d’ailleurs été endommagées il y a déjà plus d'un mois et n’ont toujours pas été réparées…

Quant à nos amis motards, leurs fédérations militent depuis des décennies pour le retrait ou le remplacement des poteaux qui maintiennent les glissières d'autoroute, véritables "guillotines" à motards. Il est donc assez surprenant de voir ces mêmes poteaux fleurir le long d'une avenue Décugis empruntée par de nombreuses motos et scooters.

La piste cyclable se rétrécie parfois par endroits et le passage des poteaux à l’intersection des habitations fait alors penser à une épreuve périlleuse de Koh-Lanta dont la sanction pourrait être irrévocable pour les cyclistes dont le guidon ou les pédales viendraient à rencontrer ces obstacles.

Heureusement, ce matin-là la piste cyclable était peu fréquentée ; les vélos de route préférant emprunter la chaussée plutôt que le sol stabilisé recouvert d’aiguilles, propices aux crevaisons et aux glissades.

Mais il y a fort à parier que certains s’engatseront lorsque la piste sera plus fréquentée et que sa largeur souvent étroite contrariera les tentatives de perfs de certains sportifs du dimanche qui n’auront pas compris qu’ils doivent partager la voie avec les piétons.

Un peu plus loin, c’est un paysage bien attristant qui nous attend car ce n’est pas moins d’une cinquantaine d’arbres qui ont été abattus sans qu’on comprenne vraiment pourquoi…


Après quelques dizaines de minute de balade, la lignée d’arrivée est maintenant à portée de vue.
Mais il vous faudra auparavant déjouer le dernier piège du parcours : un rétrécissement qui pourrait faire de gros dégâts lors de la cohue du sprint final…
Dommage car on termine ainsi cette jolie balade sur une fausse note…




Posts les plus consultés de ce blog

Massacre à la tronçonneuse sur la Presqu'île de Giens

8 à 0

Vente du Guillaume Tell et de la Coupole