L’ancien directeur de Var Matin épinglé

Ce mois-ci, le journal "le Ravi" s'interroge sur les conditions d'embauche au cabinet d'Hubert Falco de l'ancien directeur départemental du journal Var-Matin, Philippe Courtois.

Mais quel est donc le rapport avec Hyères, nous direz-vous ?

Et bien, certains d'entre vous se souviendront sans doute de l’intervention de Monsieur Courtois  lors du débat Var Matin du premier tour des municipales, le 18 février dernier.
En préambule au débat, il avait en effet tenu à « apporter son soutien total » à cette journaliste de l'antenne hyéroise, « injustement attaquée sur les réseaux  sociaux ».

Il n'était malheureusement pas allé plus loin dans ses explications qui auraient mérité pourtant quelques éclaircissements à l’attention du public...
Ces attaques « injustes » n’étaient-elles pas finalement que la révélation au grand jour du conflit d'intérêt majeur de cette journaliste vis à vis de la municipalité en place ?


Il faut dire que la bienveillance à peine voilée de cette journaliste zélée et son absence de questions embarrassantes à l'égard du maire sortant font, depuis des années, grincer des dents tous ceux qui savent que les terrains de ses parents sont situés au cœur du futur quartier des Rougières.
Et que leur valeur (estimée à plusieurs millions d’euros) ne serait bien évidemment pas la même selon qu’ils deviendraient un golf 9 trous (projet d’Y. Kbaier), une coulée verte (projet de J. Politi) ou bien encore 1000 logements (projet de J-P. Giran).

Mais plutôt que de jouer la carte de la transparence et de délocaliser cette journaliste le temps des élections pour cause de conflit d'intérêt, la direction du journal, droite dans ses bottes, avait préféré la maintenir en charge de la campagne municipale.

Au regard du choix de carrière que Philippe Courtois vient de faire, nous comprenons maintenant mieux pourquoi il ne s’était pas étonné à l’époque de ce curieux mélange des genres. Ayant peut-être déjà un pied dans la maison TPM, sans doute devait-il tout simplement considérer cette situation normale (à défaut d'être morale) ?

Lors de son pot de départ il y a deux mois, ce même Monsieur Courtois restait très vague sur sa reconversion et déclarait pudiquement à ses futurs ex-collègues vouloir « partir vers de nouveaux horizons ».

Mais jamais au grand jamais, son auditoire n’aurait pensé que l’horizon puisse être aussi proche…




Posts les plus consultés de ce blog

Massacre à la tronçonneuse sur la Presqu'île de Giens

8 à 0

Vente du Guillaume Tell et de la Coupole