Le Laboureur et l'Olivier

Décidant un beau jour de planter,

Près de son Château des Oliviers,

Un Bourgmestre engagea Laboureur,

Et lui confia ce dur labeur.

 

Coupez, taillez, allez-y gaiement,

Dit-il alors au Paysan.

Surtout, ne ménagez point vos efforts,

Que nous récompenserons à prix d’Or.

Et faites Fi du Site Classé,

Rien n’est trop beau pour mes Oliviers.

 

Le Laboureur s’exécuta.

Branches, bulbes, racines, il défonça,

A grands coups de chenillette,

Bien plus rapide que les biquettes,

Qui, trottant toutes d'un pas égal,

Regagnèrent le Conseil Municipal.


Et nos amis de la Forêt,

Faute d'abri s'en sont allés.

Chauves-souris, Hérissons, Grenouilles,

Partirent alors en Grande Vadrouille,

Se réfugier avec peu d'espoir,

Dans la verdure des giratoires.


Aux Manants qui s’en émurent, il rétorqua :

« Pour votre bien, on œuvre là.

Pensez à tous ces feux dans le Pays,

Nous luttons contre les incendies !

Allez, ne jouez point les trouble-fêtes,

Sans œufs cassés, point d’omelette ! ».


L’argument s’entend,

Évidemment.

 

Sauf qu’en période de canicule,

Branches sèches en monticules,

On laissa choir au pied des bois,

Depuis déjà plus d'un bon mois.

Prévoirait-on des Feux de Joie ?


Le Remède ne serait-il ici pire,

Que laisser Dame Nature agir ?

Et telle Offense en zone Natura 2000,

Valait-elle bien son pesant d'Huile ?


Saint-Fiacre, Patron des Jardiniers,

Dans sa tombe doit se retourner,

En voyant chaque jour un peu plus sacrifiés,

Espaces naturels, sites protégés.


 

Moralité

Faute de connaître la Nature,

Voilà où mène l'inculture.

Car la Biodiversité,

N'est point affaire que d'Oliviers...

------


Les Personnages de cette Fable

L'Espace Boisé Classé
entre le Château d'Hyères et la Villa Noailles


Les branches sèches en monticules


La chenillette



Et les biquettes...

Posts les plus consultés de ce blog

L'Anna n'a pas fait long feu

Le roi est nu

Vente du Guillaume Tell et de la Coupole