Plaisance : Hyères coule à pic

Le palmarès des 100 premiers ports de plaisance en France Métropolitaine vient d’être publié dans le magazine « Voile Magazine » de juin 2022.

Avec plus de 500.000 utilisateurs, le site internet « NAVILY », à l’origine de ce classement, se base sur 5 critères pour départager les principaux ports de plaisance français des 3 façades littorales : la présence de commerces à proximité, l'intérêt touristique, les services, la qualité de l'accueil et la propreté.

La bonne nouvelle, c’est que Hyères apparait bien dans le classement national des 100 principaux ports français.

La mauvaise, c’est qu’il vous faudra commencer par la fin si vous voulez rapidement trouver Hyères dans ce palmarès.

Le Port Saint-Pierre est en effet relégué dans les profondeurs abyssales du classement, lanterne rouge de la compétition, à la 100ème et dernière place du palmarès avec une note globale de 3,23/5 bien éloignée de l’excellent 4,89/5 du Port de Cannes.


Intarissable lorsqu’il s’agit de vanter la situation exceptionnelle de la rade d’Hyères, son remarquable patrimoine, sa biodiversité, son littoral, son double tombolo, ses iles d’Or, son Parc National,... Jean-Pierre GIRAN l’est visiblement beaucoup moins quand il faut commenter ce classement pourtant directement imputable à sa gestion portuaire. 

En effet, depuis la parution de l’article la semaine dernière, pas de communiqué officiel, pas de publication sur la page Facebook de la ville d’Hyères, sur celle de Jean-Pierre GIRAN ou bien encore sur celle de notre députée préférée, Edith AUDIBERT, au gouvernail en tant qu’adjointe aux Ports et aux Plages sous le premier mandat du maire.

Dans la presse locale, ce classement n’a pas non plus fait couler beaucoup d’ancres…

En revanche, du côté des usagers du Port que nous avons rencontrés, inutile de vous dire que ce palmarès à l’envers n’est pas vraiment une surprise car, du Centre Commercial du Nautisme à la station carburant en passant par l’hôtel des Voiliers, cela fait des années qu’ils assistent médusés à ce naufrage.

Et, même s’ils ne peuvent pas témoigner ouvertement de peur de perdre leur précieux anneau, ils sont tous unanimes pour dire qu’il y en amarre et que s’en estrop(e).

Une chose est certaine, pour remonter maintenant dans le classement, il va falloir sortir les rames !!!

A moins qu’on laisse la situation continuer à dériver tranquillement et qu’on attende religieusement un des miracles de Saint-Matthieu, lui qui, dans son évangile, prophétisait déjà que les derniers seraient les premiers.

En 2015, Hyères était candidate pour accueillir les épreuves nautiques des jeux olympiques de 2024. Mais c’est finalement Marseille qui a été retenue ; nous privant ainsi de toutes les retombées économiques et médiatiques qui auraient découlé de cet événement planétaire. Pourtant, dans les conditions actuelles de gestion du Port, c’est peut-être un mal pour un bien, car avec un tel score (notamment un médiocre 2,71/5 pour la propreté), cela nous aura probablement évité la chronique d’un échouage annoncé...

Quoi qu’il en soit, grâce à « Voile Magazine », plus de doute : au Port Saint-Pierre, on a une belle bande d’armateurs !!!

Posts les plus consultés de ce blog

L'Anna n'a pas fait long feu

Le roi est nu

Vente du Guillaume Tell et de la Coupole