Plage des Pesquiers : un marché de dupes ???

Suite à notre dernier article, nous avons profité d’une météo clémente pour aller survoler, par acquit de conscience, la plage des Pesquiers où nous attendaient effectivement quelques petites surprises...

Une douzaine de transats, parfaitement identiques, et des parasols blancs (sans logo) sont en effet installés sur le sable face au Hameau des Pesquiers (depuis déjà plusieurs semaines selon nos sources) avant même que le marché de Délégation de Service Public (DSP) pour l’attribution du lot de plage de Bona/Pesquiers ne soit voté demain, en conseil métropolitain.


Plage de Bona/Pesquiers (4 juillet 2023)


Vue côté mer (5 juillet 2023)

Et afin de préserver la quiétude des clients fortunés de cet écolodge de luxe, des cerbères y montent déjà la garde ; dissuadant le quidam moyen d’oser y faire bronzette à l’œil.

Nous avons bien essayé de nous asseoir quelques instants sur des transats laissés libres par les clients ; pensant qu'ils étaient publics puisqu'il n'y avait aucun logo de l'hôtel dessus. Mais nous avons bien vite été rappelés poliment mais fermement à l'ordre par les gardiens ; les transats étant exclusivement réservés à la clientèle de l'hôtel (mais pourtant bien installés sur le domaine public). 

Gardiens à l'entrée du hameau des Pesquiers
(4 juillet 2023)

Un des employés du hameau des Pesquiers
(logo visible sur le polo)
replie les transats sur la plage


Au départ de chaque client, les transats
sont ramenés au hameau des Pesquiers

Sans doute échaudé par sa cuisante défaite face à la Tortue, le Lièvre met désormais toutes les chances de son côté; préférant franchir tranquillement la ligne d’arrivée avant même que le coup de sifflet du départ ne soit donné.

A la manière d’un des rôtis qu’il cuisinait naguère (la viande est en effet quasi-proscrite dans son restaurant du Hameau des Pesquiers au concept écoresponsable), tout semble donc déjà être bien ficelé pour notre talentueux cuisinier, à l’exception toutefois d’un seul petit détail : le vote de demain…

Le Lièvre se place malgré tout pour la forme dans les starting-blocks, sans vraiment prendre la peine de s'échauffer, les muscles totalement relâchés, sous le regard des observateurs attentifs dans les tribunes qui notent bien son regard plutôt détendu et confiant.

C’est probablement l’impressionnante préparation physique de cet immense sportif spécialisé dans le saut d’obstacles qui lui permet aujourd’hui d’être parfaitement serein, à moins que ce ne soit le cahier des charges de ce marché public taillé sur mesure pour ses mensurations athlétiques ou bien encore le fait qu’il soit seul à concourir…

L’arbitre de la course a changé récemment (Jean-Pierre remplace au pied levé Hubert forfait) mais les règles du jeu restent parfaitement identiques. Et il y a fort à parier qu’il n’y aura pas de contrôle anti-dopage à l’arrivée (comme il n’y a visiblement pas eu non plus de contrôles de la DDTM ces dernières semaines pour constater cette occupation plutôt « inhabituelle » du domaine public...).

Même si l'affaire semble bien courue d'avance, le pouls de notre champion s’accélérera sans doute un peu lorsque le signal du départ retentira. Mais, au coup de sifflet, on peut compter sur Lelièvre pour être fin prêt pour bondir sur ce lot de plage.

Les matelas sont déjà en place, les cocktails au frais et la paillote préfabriquée n’attend plus qu’à être installée.

A vos marques, prêts,...



Posts les plus consultés de ce blog

Le Clan du Saint-Cyrien : Partie 1

La boulangerie PASTOR baisse définitivement le rideau

Véronique BERNARDINI : elle quitte la majorité !