Bientôt, un Marineland à Hyères ?

A l’horizon 2026, la détention et la reproduction de cétacés seront interdites en France, ce qui sonnera probablement le glas du delphinarium au Marineland d’Antibes.

Après les dépôts de plainte de l'association « One Voice » pour maltraitance animale, c’est un nouveau coup dur pour ce parc aquatique qui sera donc contraint de se séparer prochainement de ses 4 orques, Wiki (la mère), Moana et Keijo (ses deux fils) et leur oncle Inouk.

Mais, comme toujours, le malheur des uns fait le bonheur des autres et les déboires actuels de ce parc animalier ont donné l’idée à Jean-Pierre GIRAN, fort de sa précédente expérience avec l’Aqualand de Saint-Cyr-sur-Mer, de revêtir pour un temps son habit de Monsieur Loyal afin de monter un spectacle aquatique dans notre cité balnéaire où, pour contourner la réglementation, les cétacés seraient remplacés par des humains déguisés.


Une idée de génie, comme en a souvent eu tout au long de sa carrière notre premier magistrat visionnaire, ancien enfant de la balle (il a en effet joué à l’Olympique de Marseille dans sa prime jeunesse) qui en a gardé le sens du spectacle et qui n’hésite pas, lorsque l’occasion se présente, à pousser la chansonnette comme ici à la fête des Salins le 3 septembre dernier.


Au centre, portant le maillot de l'OM,
Jean-Pierre GIRAN face au club hyérois.
Au foot comme avec la gent féminine,
toujours droit au but, le JiPé !!!


𝅘𝅥𝅮𝅘𝅥𝅯 J'ai un numéro très spécial, qui finit
en nu intégral, après striptease 𝅘𝅥𝅮𝅘𝅥𝅯
(ça ne s'invente pas...)


Pour l’heure, l’emplacement exact du futur parc n’est pas encore connu mais cela n’empêche pas notre maire de commencer le casting des futurs pensionnaires, en prévision de 2026.

Côté pingouins, il a déjà tout ce qu’il faut dans son équipe actuelle.

Côté requins, il n’est pas mal entouré non plus…

Du côté des cétacés, après avoir sauvé Willy, il faut maintenant caser Widad (FERJANI Ndlr).


Notre maire a en effet été vu récemment en train de déjeuner avec celle qui serait actuellement pressentie pour tenir le rôle du béluga (sorte de cétacé hydrocéphale Ndlr) dans le prochain spectacle aquatique. Visiblement, le courant est plutôt bien passé entre ces deux-là et la future vedette, très professionnelle, s'est très rapidement mise dans la peau du personnage ; avalant tout rond des seaux entiers de sardines crues (sous l'œil médusé des autres clients du restaurant) et riant comme une baleine aux blagues de notre premier magistrat ce jour-là plus m’hareng qu’à l'ordinaire, sans doute pour briser la glace et mettre à l'aise la jeune cheffe d'entreprise franc-maçonne.

Pour ce qui est de Véro, l’otarie, elle serait actuellement en pourparlers pour faire partie de la prochaine chorégraphie, mais l’affaire semble plutôt mal emboîtée car, depuis qu’elle a été vue fricotant avec Flipper le Dauphin (lire ici), Jean-Pierre GIRAN a les boules

Quant à notre sympathique Lulue la tortue, elle rempilerait elle-aussi même si, pour l’heure, cette jeunette de 75 ans (certaines de ses consœurs vivent en effet plus de 200 ans) se consacre pleinement à sa nouvelle portée qui vient d’éclore sur la plage de la Bergerie ; perpétuant ainsi la longue lignée des RITONDALE.

Selon nos sources, Jean-Pierre GIRAN n’exclurait pas non plus de revêtir son costume d’ours blanc lors d’apparitions ponctuelles, pour la plus grande joie des petits et des grand(e)s. À la condition toutefois, comme cela nous a été confirmé par son cabinet, qu’on ne le photographie plus dans les vestiaires.

Restait donc à finaliser le casting du futur meneur de revue...

Alors qu’on aurait pu légitiment penser qu’il ferait son choix parmi son équipe actuelle, en récompense de leurs bons et (trop) loyaux services durant ces 2 mandats, c’est plutôt du côté de la société civile que semble aujourd’hui lorgner Jean-Pierre GIRAN pour choisir son futur dauphin.

Le message aux céphalopodes de sa majorité est donc parfaitement clair : Voilà à quoi ça sert de faire le plancton pendant 9 ans !!!

Le premier dauphin qu’il a présenté officiellement à son proche entourage, c’est Olivier BUGETTE, fondateur et PDG de la Boîte Immo, agence internationale de web marketing. Mais l’affaire a vite tourné court et l’homme d’affaire, à la tête d’une société pesant aux bas mots 100 M€, a finalement préféré décliner la juteuse proposition, sentant peut-être que l’eau du bassin serait trouble…


Olivier BUGETTE

Vint ensuite Franck REVEST, le très médiatisé président du CIL de la Bayorre et du groupement des CIL hyérois, pressenti à son tour pour être le dauphin officiel avant que Jean-Pierre GIRAN ne se ravise et que tout cela ne se termine en queue de poisson.


Franck REVEST

De la bouche même de l’intéressé, François De CANSON aurait été un temps le troisième dauphin casté par notre premier magistrat pour lui succéder, mais le bassin aurait sans doute été rapidement trop petit pour ce néo-macroniste qui ne cache plus ses ambitions nationales à plus ou moins long terme. Cette candidature apparait d’autant plus fantaisiste quand on connait les relations qu'entretiennent les deux hommes qui, dans le privé, s'entendent comme chien et (poisson) chat.

Quant au quatrième et dernier dauphin en date, c’est maintenant sur Mathieu PERRYMOND, nouveau président du Hyères Toulon Var Basket et directeur juridique du Hyères Football Club, que Jean-Pierre GIRAN semble apparemment avoir jeté son dévolu.


Mathieu PERRYMOND

A 46 ans, cet avocat de formation n’est pas manchot pour deux sous et coche toutes les cases pour le job, à part peut-être celle de la résidence fiscale puisqu’il n’est actuellement pas domicilié à Hyères.

Mais cela ne saurait être un obstacle pour notre premier magistrat qui, on s’en souvient, était lui-même dans une situation quasiment identique jusqu’en 2014, avant qu’un généreux bienfaiteur, promoteur à ses heures perdues, ne le tire d’affaire en lui trouvant un providentiel pied-à-terre (lire ici notre article à ce sujet).

C’est en tout cas comme cela que Jean-Pierre GIRAN a vendu le bébé lors d’un repas d’intronisation, le 29 août dernier, organisé en comité très restreint.

Pour l’instant, on compte donc déjà pas moins de 4 dauphins « officiels » à s'être succédé (dont certains s’y sont d’ailleurs déjà brulés les ailes nageoires). Et d’ici l’ouverture du parc dans 3 ans, il y aura probablement encore bon nombre d'autres candidats sortis tour à tour du chapeau clac de notre stratégique édile qui continue évidemment d’ici là à assurer lui-même le show (lapin).

Mais le chemin qui mène à Clotis est long et semé d’embuches (Véro l’otarie vient d’ailleurs d’en faire les fraies) et, en les jetant ainsi, la fleur au fusil, directement dans l’arène, affublés en pleine canicule de leurs pesantes (et ridicules) peaux de bête, il y a fort à parier qu’ils ne feront pas de vieux zoos…




Posts les plus consultés de ce blog

Le Clan du Saint-Cyrien : Partie 1

La boulangerie PASTOR baisse définitivement le rideau

Ma cabane au Canebas